Faire le point sur l’internationalisme

Analyse7 décembre 2016 |

On retrouve l’internationalisme comme notion fondamentale, sinon dans toute la gauche, du moins dans tout le spectre de la gauche de transformation depuis déjà plus d’un siècle. Ainsi, la principale organisation de la gauche révolutionnaire s’est intitulée Internationale. Elle a été fondée en 1864. Elle regroupait, dans un premier temps, la plupart des tendances de la gauche de l’époque.

 

L’hymne de cette organisation s’intitulait également l’Internationale. Il se conclut par une promesse bien connue et qui reste d’actualité : « Groupons-nous et demain, l’Internationale sera le genre humain ». Tout un programme. Bref, un positionnement radicalement internationaliste fait partie intégrante de l’ADN de la gauche. Hélas, mais cela vaut pour tout ce qui est estampillé depuis très longtemps du sceau de l’évidence, les enjeux liés à ce positionnement ont été quelque peu perdus de vue.

À télécharger

Lire le texte (pdf, 312 KB)