Épinglé

Sur cette page, nous vous proposons des recommandations culturelles, des initiatives intéressantes, des coups de cœur ou des coups de gueule, pour nourir votre réflexion.

Défendre le droit de grève

24 novembre 2020

Bertrand Henne fait partie de ces hommes qui, un jour, ont sauvé, à eux seuls, l'honneur d'une profession. Au micro de La Première ce 24 novembre 2020, il a qualifié le jugement prononcé à l'encontre de Thierry Bodson et de nos camarades d'"entrave méchante au droit de grève". Ecoutons Bertrand Henne : "Cela concerne toutes les manifestations qui sortent du cadre, celles qui sont non autorisées, et ou la circulation se retrouve fortement perturbée. Se mettre "en travers de la route" semble être un modus operandi obligé. Cela brasse large, pensons aux gilets jaunes sur leurs ronds points, aux militants écologistes qui s’enchaînent en pleine rue, aux agriculteurs et leurs tracteurs qui bloque la moitié d’une ville, aux collégiens en colère qui investissent un carrefour. La voie publique est le lieu d’expression naturel des mobilisations sociales. La perturbation de la circulation est évidemment le but recherché. Bloquer un chemin de remembrement ou un terrain vague ou personne ne vous voit et ne vous entend n’a aucun intérêt, on ne se met en travers de la route de personne. Pour faire irruption dans la tranquillité de la société, pour exister, les mouvements sociaux ont littéralement besoin parfois de "faire entrave". Déranger, perturber la circulation pour "faire entrave" à des menaces jugées suffisamment grandes, des injustices jugées suffisamment profondes pour passer à l’action. Si "faire entrave" est désormais de plus en plus considéré comme "méchant", c’est-à-dire comme ayant comme objectif de nuire dangereusement à autrui, alors les mouvements sociaux ne pourront plus s’exprimer que dans le cadre des manifestations autorisées, sauf à risquer la prison. Ils n’entraveront plus la circulation mais risquent alors de ne plus faire entrave à rien du tout, ni aux gouvernants, ni aux puissants, ni à n’importe quelle autorité jugée injuste". Lire

Victor Jara, le poète au chant libre

17 novembre 2020

"Victor Jara, le poète au chant libre" est à l'origine un spectacle de jazz basé sur les poèmes du poète chilien lâchement assassiné pour ses principes par les milices de Pinochet, à peine quelques jours après le renversement de Salvador Allende en 1973. Il était en effet important de remettre en lumière cet humaniste résistant, homme de cœur, trop tôt disparu. Un devoir de mémoire. La chanteuse Lisa Rosillo et sa formidable équipe de musiciens ont récemment mené à bien le projet d’enregistrement des chansons du spectacle. Le CD "Victor Jara, le poète au chant libre" sera disponible début décembre. On peut l'obtenir moyennant un virement de 20 euros (port compris) sur le compte BE33 0355 9282 5746. Idée cadeau de fin d'année? Il est également possible d'obtenir 10 albums pour le prix de 150 euros (même compte).

Renseignements: Michel mainil

Reportage sur le spectacle: https://www.youtube.com/watch?v=f-P5rAvxp1I

Notre monde sera…

29 septembre 2020

Pour la cinquième année consécutive, l'ACJJ participe aux rencontres rouges-vertes réunissant militant·e·s progressistes, écologistes, écosocialistes et décroisant·e·s. Cette année, vu les conditions sanitaires, l'opération se déroulera en plusieurs événements répartis sur plusieurs mois pour penser le monde d’après: écologique, solidaire et démocratique. Toutes les informations sur rougevert.be.

Penser et agir

31 août 2020

Penser & agir offre les clés de compréhension de la société d'aujourd'hui et les outils pour participer à sa transformation. Ce cycle d’éducation populaire de 3 ans est ouvert à tous publics, à titre privé ou professionnel et vise à mieux les armer à la compréhension des temps présents, en les outillant intellectuellement, politiquement et pratiquement. Plus d'infos: https://www.penser-et-agir.be/

Pour décoder l’Empire

19 juillet 2020

A puissance dominante, idéologie dominante. Ainsi en va-t-il de l'hégémonie exercée par les Etats-Unis sur les relations internationales. Rédigé sous la forme d'un abécédaire, l'ouvrage de Domenico Losurdo  intitulé "Le langage de l'Empire. Lexique de l'idéologie états-unienne "paru aux Editions Delga (Paris) en 2013 présente de façon détaillée et éclairante les artifices de langage sur lesquels repose l'imperium americanum tel qu'il se manifeste depuis la fin des années 1980. La police de la pensée a ses codes et malheur à qui les ignore. On songera notamment à l'assimilation à de l'antisémitisme des postures critiques à l'endroit du gouvernement israélien, assimilation dont de nombreux soutiens à la cause palestinienne sont encore trop souvent victimes de nos jours. C'est dans ce contexte d'affirmation unilatérale de la puissance états-unienne qu'il convient également de placer la délégitimation de l'ONU, la mise hors-jeu substantielle de la convention de Genève et les avertissements lancés y compris aux Alliés de toujours. Avec quelques années d'avance, ce texte capital rédigé par un philosophe marxiste anticipait les éléments les plus saillants de la présidence trumpiste. Moralité : il faudra encore compter sur la gauche traditionnelle pour décrypter les rapports de force internationaux et donc forger les outils de la résistance à l'emprise impériale. N'en déplaise, hélas, à la (nouvelle) nouvelle gauche qui a aussi sa police de la pensée. Merci également à Losurdo de nous le faire découvrir en filigrane.

Un front social, écologique et démocratique pour réinventer l’avenir

31 mai 2020

L’ACJJ rejoint l’appel de dizaines d’organisations et collectifs issus de la société civile et des mouvements sociaux pour la constitution d’un front populaire capable de concevoir et porter des conquêtes sociales et écologiques, sur base de quatre propositions politiques fortes :

  1. Dégager massivement de nouvelles ressources en remettant en cause les politiques budgétaires et monétaires actuelles.
  2. Faire payer les riches, le monde de la finance et les multinationales, via une refonte radicale, solidaire et transparente des politiques fiscales, des monnaies et des dettes.
  3. Renforcer et élargir la protection sociale, les services publics et non-marchands – y compris l’enseignement, l’économie sociale et solidaire, le logement social, l’action associative et la culture.
  4. Investir en urgence dans la transition écologique.
Cliquez ici pour lire et signer l’appel.

Unbelievable

18 mai 2020

Ce n’est pas de gaieté de cœur que nous faisons la publicité d’un membre des GAFAN. Mais force est de reconnaître que le catalogue de Netflix comporte quelques pépites. "Unbelievable" en est une. Cette série de huit épisodes d’environ une heure chacun, tirée de faits réels, croise l’enquête de deux policières sur les traces d’un violeur en série et l’histoire de Marie, jeune fille victime d’un viol trois ans plus tôt mais dont le témoignage avait été rapidement mis en doute. Malmenée par les enquêteurs, dépassée par les événements, lâchée par ses proches et doutant même de sa propre version, Marie avait retiré sa plainte. S’agissait-il du même homme? L’affaire de Marie arrivera-t-elle aux oreilles des enquêtrices Duvall et Rasmussen, trois ans après dans un autre district? L’injustice subie par Marie sera-t-elle levée? Au-delà de la trame somme toute classique de l’enquête policière, "Unbelievable" met en lumière les difficultés que peuvent encore aujourd'hui rencontrer les femmes victimes de violences sexuelles dans leur parcours judiciaire. Par cette triste collection de cas individuels emblématiques, c’est tout un système gangrené par le sexisme et le machisme que Susannah Grant, sa réalisatrice et scénariste en son temps d’Erin Brockovitch, dénonce avec brio. Une œuvre salutaire!

Le capitalisme a-t-il un avenir?

5 mai 2020

En pleine pandémie, et avec la crise économique gigantesque qui a déjà commencé, il n'est pas absurde de penser que le capitalisme a atteint un point de basculement. Des théoriciens engagés comme Immanuel Wallerstein, récemment décédé, essaient de comprendre comment le système en est arrivé là, et si une porte de sortie progressiste est possible. Loin à la fois des envolées lyriques révolutionnaires abstraites, de la résignation ou des peurs apocalyptiques, cet ouvrage collectif offre des pistes pour une transformation radicale de la société, dans une perspective socialiste et démocratique. Vous pouvez jeter un œil sur l'introduction via ce lien.

75 Years Since Liberation

4 mai 2020

Comment se souvient-on du fascisme en Europe? Qu'est-ce que cela signifie pour nos luttes aujourd'hui? À l'occasion du 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, la Fondation Rosa Luxemburg a réuni Marc Botenga (PTB, Belgique), Martina Renner (Die Linke, Allemagne) et Gerd-Rainer Horn (Sciences Po Paris, France) pour discuter de la mémoire politique en Europe et évoquer les réponse de gauche pour contrecarrer les menaces du révisionnisme historique et de l'extrémisme de droite. Accéder à la vidéo (sous-titres en anglais).