Marx, à mesure-38 :K. Marx, Le Capital (1), Livre I, Chapitre 1, “La marchandise”.

Marx, à mesure23 janvier 2024

Le présent fascicule se trouve consacré au premier chapitre, « La marchandise », de la première section
(« Marchandise et monnaie ») du Livre I du Capital de Marx selon la traduction française de Joseph Roy
révisée par Marx.

Nous débutons, oui, par le début, selon notre principe de procéder à mesure.
Cette démarche contrevient à la ferme recommandation de Louis Althusser qui, dans sa célèbre préface de
mars 1969, affirme :
« Je donne donc le conseil suivant : mettre provisoirement ENTRE PARENTHÈSES
TOUTE LA SECTION I, ET COMMENCER LA LECTURE PAR LA SECTION II : « La
transformation de l’argent en capital ».
On ne peut, à mon sens, commencer (et seulement commencer) de comprendre la
section I, qu’après avoir lu et relu tout le livre I à partir de la section II.
Ce conseil est plus qu’un conseil : c’est une recommandation que je me permets, avec
tout le respect que je dois à mes lecteurs, de présenter comme une recommandation
impérative.
Chacun peut en faire l’expérience pratique.
Si on commence à lire le livre I par son commencement, c’est-à-dire par la section I,
ou bien, on ne comprend pas, ou bien on croit comprendre, mais c’est encore plus
grave, car on a de fortes chances d’avoir compris tout autre chose que ce qu’il y a à
comprendre.
A partir de la section II (transformation de l’argent en capital), les choses sont
lumineuses. On pénètre alors directement au coeur même du livre I.
Ce coeur, c’est la théorie de la plus-value, que les prolétaires comprennent sans aucune
difficulté, parce que c’est tout simplement le théorie scientifique de ce dont ils ont
l’expérience quotidienne : l’exploitation de classe1. ».

 

 

Nous avons dérogé à cette recommandation pour deux raisons : l’une pratique, l’autre théorique.
Une raison pratique : elle réside dans le fait que les deux premières séquences de ce premier chapitre
reprennent pour l’essentiel les analyses que Marx a exposées au tout début de sa Contribution à la critique
de l’économie politique de 1859. Et sous cet angle, nous recommandons à nos lecteurs de se munir des
pages de notre fascicule 30.

Une raison théorique : elle s’autorise des analyses de Jacques Bidet qui propose la catégorie de
métastructure pour désigner
« le décalage entre, d’une part, la Section I du Livre I, qui présente un caractère plus
général (plus « abstrait », dit Marx) traitant de la logique de la production marchande
comme telle, ou du capitalisme en tant qu’il est impliqué dans une logique de marché,
et, d’autre part, la Section III (et le reste de l’ouvrage) qui porte sur ce qui est propre
au capitalisme, caractérisé par le salariat privé et par son orientation vers
l’accumulation de la plus-value. (…) La métastructure désigne l’objet de cette section I,
« méta » signifiant ce niveau supérieur d’abstraction, opposée à celui de la
« structure » (de classe capitaliste), présentée à partir de la Section III. Toute la
question sera de savoir comment comprendre la relation entre ces deux niveaux : le
marché et le capitalisme. On en devine l’enjeu2. ».
*
La première édition allemande du Livre I du Capital a paru le 14 septembre 1867, la préface de Marx étant
signée le 25 juillet 1867.
Il faudra attendre septembre 1872 pour que paraissent les premières séries de la traduction française et
l’ouvrage complet ne sera édité qu’en novembre 1875.
1 Louis Althusser, Avertissement aux lecteurs du Livre I du Capital, Edition Garnier Flammarion, Paris 1969,
pp. 13-14.
2 Jacques Bidet, Explication et reconstruction du Capital, Actuel Marx Confrontation, PUF, Paris 2004, p. 11.
I, page 2/3
Cette traduction par Joseph Roy a été soigneusement révisée par Marx.
Nous fournissons dans le premier chapitre du présent fascicule (« Les étapes de l’économie (2) : 1859-
1875) le détail des travaux de Marx en insistant sur les multiples vicissitudes de la traduction française.
*
Signalons enfin la rubrique intitulée « Lexique théorique du Capital » : elle entreprend de recenser les
principaux concepts élaborés par Marx dans Le Capital. Nous procéderons, on le comprend, à mesure de nos
lectures.
*
Nous reportons vers nos prochains fascicules les articles publiés dès octobre 1867 par Engels sur le Livre I
du Capital. Ils évoquent, en effet, des développements que nous avons pour notre part à découvrir
méthodiquement.

À télécharger