Le jeu vidéo décolonial

Conférence-débat
12 mars 2022 | 14:00
Bruxelles

Isabelle Arvers est une artiste et commissaire d’exposition française dont les recherches portent sur l’interaction entre l’art et les jeux vidéo. Au cours des vingt dernières années, elle a étudié les implications artistiques, éthiques et critiques du jeu numérique. Son travail explore le potentiel créatif du piratage des jeux vidéo à travers la pratique du machinima. En tant que commissaire d’exposition, elle se concentre sur les jeux vidéo comme nouveau langage et comme moyen d’expression pour les artistes. En 2019, elle s’est lancée dans un tour du monde de l’art et des jeux dans les pays non occidentaux pour promouvoir la notion de diversité de genre, de sexualité et d’origine géographique, en se concentrant sur les pratiques queer, féministes et décoloniales.

C’est le résultat de ce travail que nous aurons l’honneur et le plaisir de découvrir.

Cet atelier s’inscrit dans le projet « De la papa à la frite », visant la création d’une œuvre vidéoludique ouvrant une réflexion sur l’histoire commune des continents européen et sud-américain, et permettant la découverte des cultures mutuelles au départ d’un symbole national belge: la frite.

Une coorganisation ACJJ/Arts & Publics, avec le soutien de la Ville de Bruxelles, de Bruxelles International et de la Fédération Wallonie-Bruxelles