Quel journalisme pour une autre Europe?

Étude9 septembre 2014 |

La compréhension du fonctionnement de la prise de décision publique et de ses impacts sur notre quotidien est primordiale dans un système que l’on veut démocratique. Pour participer, le citoyen doit pouvoir connaître sa marge de manœuvre dans le processus de décision et définir sa place face au pouvoir politique. Concernant l’Union européenne (UE), cet impératif est mis à mal. Car l’Union, trop lointaine, est pour beaucoup une entité opaque, difficile à politiser.

Cette impossible politisation a plusieurs causes : institutionnelles, administratives, techniques, économiques, financières… De plus, la diversité des points de vue nationaux, de même que les considérations culturelles et coutumes différentes, laissent peu de place à la politisation des enjeux.

La question du rapprochement de l’Union et des citoyens a été posée à maintes reprises par les institutions européennes elles-mêmes, mais aussi au sein de la société civile, des médias… Des initiatives ont été lancées, avec plus ou moins de succès (Initiative citoyenne européenne, initiatives venant de la société civile, campagnes de communication de la Commission européenne, création de médias européens, etc.). Mais la réponse n’a pas encore été trouvée.

Aujourd’hui, le but n’est pas de trouver une réponse toute faite, mais de mettre en avant les initiatives de journalistes militants, de citoyen-ne-s, qui ont pour but de donner une information européenne décryptée, analysée, et qui tentent de politiser, de mobiliser les citoyen-ne-s sur les enjeux européens.

Car pour participer aux décisions européennes, il faut en connaître les clés et les rouages. L’action citoyenne européenne commence au niveau local avec une compréhension des enjeux globaux.

Lire le texte (pdf, 534 KB)