Politiques monétaires d’assouplissement quantitatif au sein de la zone euro. Vers le grand fiasco?

Analyse1 septembre 2016 |

Un article de la presse économique donnait, il y a peu, la parole au président de la banque HSBC. Ce dernier n’y allait pas par quatre chemins pour évoquer le futur à (très) court terme de l’économie mondiale.

Attachez vos ceintures. « Nous entrons dans une période d’incertitudes renforcées où les risques économiques seront éclipsés par les évènements politiques et géopolitiques ». Qu’ont fait les responsables de la zone euro pour nous préparer à ce type d’évolutions?

Désastre social

On doit à Cioran la citation suivante : « Certains ont des malheurs, d’autres des obsessions. Lesquels sont les plus à plaindre? « . Le cas de la BCE illustre à merveille cet aphorisme plein de sagesse pessimiste. A force de s’être pendant trop longtemps focalisée de façon absolument monomaniaque sur la lutte contre l’inflation (soit un mal bien imaginaire par les temps qui courent), la BCE a jeté les bases d’un malheur, bien réel celui-là. En l’occurrence, il s’agit de la morosité économique permanente dont souffre aujourd’hui la zone euro. Il faut étudier de près les causes de cet état de choses, qui n’a rien d’inévitable, pour pouvoir rompre avec ce scénario de dégradation programmée des conditions de vie des populations européennes.

Lire le texte (pdf, 360 KB)