Fonds vautours et Argentine. Où en est-on aujourd’hui?

Étude4 novembre 2015 |

Les fonds vautours n’ont pas fini de s’agiter au sujet de l’Argentine. Depuis la décision de la Cour suprême des Etats-Unis de juin 2014 donnant raison à ces fonds, un certain nombre de rebondissements sont intervenus devant les cours et tribunaux new-yorkais. Cette étude visera, entre autres choses, à faire le point sur l’état de la procédure en cours. Pour l’heure, penchons-nous sur l’histoire récente (c’est-à-dire les 25 dernières années) de la dette publique argentine.

Uno por uno

En 1991, au terme d’une période d’hyperinflation, le gouvernement argentin décide d’adopter une caisse d’émission monétaire (en anglais, on parle de currency board). Dans un currency board, le taux de change d’une monnaie d’un pays réputé peu crédible est aligné sur une autre devise. Dans le cas argentin, le peso sera aligné sur le dollar.

Un peso argentin vaut, dès cette époque, un dollar. En Argentine, cette période est connue sous le nom de « uno por uno ». L’effet sur l’inflation est des plus spectaculaires.

Lire le texte (pdf, 551 KB)