Faire le point sur l’État-nation

Analyse14 décembre 2016 |

En ces temps où un supposé « retour des nationalismes » en Europe fait les gros titres de la presse de référence, il ne nous semble pas absolument superfétatoire d’interroger le concept d’Etat-nation. Qu’est-ce qui est de retour ? Et quel sens pourrait avoir ce retour ?

Si on réduit la définition au minimum, en ne voyant dans l’État qu’un niveau de gestion relativement autonome et centralisé sur un territoire, les États existent depuis longtemps et ce, dans des cultures très différentes. Il y a eu des États très structurés dans beaucoup d’endroits de la planète. L’État perse en Mésopotamie remonte à plusieurs siècles avant notre ère. L’État en Chine est au moins aussi ancien. Au XIIIème siècle, l’empire du Mali est fondé. Il s’étend sur une partie importante de l’Afrique occidentale et centrale pendant plusieurs siècles. Dans l’Amérique précolombienne, trois immenses empires (les Aztèques, les Incas et les Mayas) existaient au moment de l’arrivée des colons espagnols. L’État constitue donc une réalité institutionnelle en dehors de l’Europe. En Europe, l’empire Romain bâtira un État alors que la Grèce était plutôt caractérisée par un modèle de cités-États.

À télécharger

Lire le texte (pdf, 262 KB)