Regards croisés sur les violences faites aux femmes

Conférence-débat
19 novembre 2019 | 19:00
Bruxelles
 

La Convention d’Istanbul (ratifiée par la Belgique en 2016) oblige les états signataires à s’entendre pour éliminer toutes les formes de violences envers les femmes, qu’elles soient physiques, sexuelles, psychologiques ou économiques. On estime cependant que 80 % de ses mesures sont peu ou pas du tout appliquées dans notre pays. Dans la vie privée comme dans la sphère publique, les femmes continuent à subir de nombreuses violences essentiellement genrées.

À la maison, le tableau des brutalités est tristement connu : coups pouvant parfois entraîner la mort, violences sexuelles, pressions psychologiques, humiliations…

Outre les difficultés d’accès au travail (large assignation au temps partiel, discriminations…) et à une rémunération équitable, les femmes sont également victimes de formes de violences quotidiennes dans leur milieu professionnel.

À la veille de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous donnons la parole à Maria Miguel-Sierra (La Voix des Femmes) et Selena Carbonero (Bureau des Femmes de la FGTB wallonne) pour comprendre les violences genrées dans un système de domination des femmes par les hommes, et penser les possibilités de leur éradication.