Numerus clausus, la fin?

Conférence-débat
17 décembre 2018 | 19:30
Bruxelles
 

Depuis 2004, l’accès aux études de médecine est limité par un système de quotas. L’instauration du numerus clausus repose sur la volonté du gouvernement fédéral de juguler le coût des soins de santé par la réduction de l’offre médicale et, in fine, de la consommation des soins de santé. Bien que la validité du raisonnement n’ait jamais été établi et que les pénuries de médecins soient criantes dans certaines régions et dans certaines spécialisations, le numerus clausus perdure. En France pourtant, la limitation d’accès aux études médicales sera levée à la rentrée 2020…

Pour faire le point sur cette épineux dossier, nous accueillons Maxime Michiels, président de la Fédération des Étudiant·e·s Francophones – à la pointe du combat contre le numerus clausus depuis le début -, et Sarah Schlitz, députée fédérale ECOLO, porteuse d’une proposition de résolution visant à remplacer le système des quotas INAMI pour mettre en adéquation l’offre médicale et les besoins de la population en soins de santé.