Licenciements collectifs: à quoi servent les cellules de reconversion

Rencontre-débat
18 mai 2017 | 18:30
Souvret
 
Gratuit

« Entre les premières cellules de reconversion des années 70, créées à l’initiative des organisations syndicales, leur reconnaissance par la Région Wallonne en 2004, et la création des « Cellules pour l’emploi » en 2006 suite au Pacte des Générations, de profonds changements ont été apportés.

D’un modèle d’accompagnement visant à perpétuer un lien social et à valoriser les travailleurs dans un contexte difficile, nous sommes passés à un modèle de contrôle obligatoire. Les pratiques d’accompagnement que déployaient ces cellules ont été contrebalancées par les « politiques actives de l’emploi », pur reflet du tournant néo-libéral des 30 dernières années.

Dévoiement ou évolution logique d’un modèle d’accompagnement du capitalisme post- « 30 glorieuses » ? Comment les syndicats ont-ils géré ce tournant ? En sont-ils responsables ? Quel impact cela a-t-il sur les travailleurs? Quelles alternatives à ce système? »

Intervenante : Aline Bingen, Licenciée en Information, Communication et Journalisme, DES en Sciences du Travail, Maître de conférence. Chargée de recherche ULB.

Modérateur : Jean-François Lacroix, secrétaire Progrès et Culture.