Le Trône de Fer comme métaphore de la décroissance

Conférence-débat
7 mars 2017 | 19:30
Saint-Gilles
 

Le roman de G.R.R. Martin — A Song of Ice and Fire (1996–) — et son adaptation télévisée — Le Trône de fer (2011–) —, connaissent un succès considérable. Que peuvent-ils nous apprendre sur les enjeux politiques de notre époque ? La réponse est simple : « Les meilleurs livres sont ceux qui vous disent ce que vous savez déjà. » (ORWELL, 1949) Plus précisément : cette fiction agit comme révélateur de la crise que nous traversons, une crise dont les ramifications apparaissent totalement imprévisibles, et qui met en évidence les vices de la finance, la vacuité du politique et la factualité du changement climatique. Une fois que cet état des lieux est établi, penser les modalités — et les pathologies — de l’exercice du pouvoir devient possible. Et les conclusions sont radicales.

Par Michel Weber, Philosophe, essayiste et membre du Mouvement Politique des Objecteurs de Croissance (http://chromatika.academia.edu/MichelWeber/presse-ecrite)