Agricultrices: combats d’aujourd’hui et de demain

Vidéoconférence
20 janvier 2021 | 20:00
World wide web
 

Être une femme.
Être une femme travaillant dans le milieu agricole.
Être une femme, une agricultrice, en temps de pandémie.

En Belgique, chaque jour, des agricultrices s’échinent à la tâche pour nous nourrir. Et pourtant, elles exercent leur passion dans des conditions dures et connaissent des crises multiples. En croisant leur regard sous 3 angles (femmes x agriculture x covid), nous tenterons d’amorcer des pistes pour développer des actions concrètes et de nouvelles solidarités.

Ce mercredi 20 janvier, vous êtes convié·e·s à les écouter et interagir avec elles autour de 2 tables rondes: l’une, pour faire l’état des lieux de leur condition, et l’autre, pour élaborer des solutions visant à améliorer leur situation. Comment créer des convergences entre les mouvements citoyens, féministes et paysans? Comment visibiliser ces agricultrices isolées géographiquement et socialement? Comment aider ces agricultrices politiquement et directement sur le terrain?

Avec:

  • Catherine Tellier, militante au sein du MAP (Mouvement d’Action Paysanne) et membre de la coopérative « La botte Paysanne »
  • Sandrine Boireaud, agricultrice et membre de la commission femme de la Confédération Paysanne
  • Françoise Tagnon, agricultrice à Serinchamps, membre du Fugea, photographe bénévole pour le festival « À travers champs »
  • Caroline Jaspart, agricultrice éleveuse dans le namurois, membre de l’UAW (Union des Agricultrices Wallonnes).

Débat animé par Mathilde Baily (À Contre Courant).

Facebook live: https://www.facebook.com/rougesetverts (aucun compte Facebook n’est nécessaire pour visionner la vidéo, il suffit de cliquer sur le lien).
Un échange est prévu à la fin de la vidéoconférence, il sera possible d’y participer à partir de 21h15 en cliquant sur le lien qui vous sera communiqué en direct.

Une coorganisation d’À Contre Courant, de la Formation Léon Lesoil, du mouvement politique des Objecteurs de Croissance et de l’Association Culturelle Joseph Jacquemotte, avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles.