Dernières nouvelles du Brexit

Analyse18 novembre 2017 |

Réussir une négociation suppose, avant toute chose, de poursuivre une série d’objectifs dont découle une stratégie congruente. Force, en l’occurrence, est de constater que le parti conservateur court comme une poule sans tête depuis la victoire du camp du Brexit en juin 2016.

La tenue du référendum procédait d’une erreur d’anticipation de David Cameron, à l’époque, premier ministre du Royaume-Uni. Dodgy Dave (Dave le Louche), comme le surnommaient ses détracteurs du parti travailliste lorsque le scandale des Panama Papers révélait sa participation au capital d’une société offshore panaméenne, n’a jamais imaginé qu’il pouvait perdre. Il est vrai qu’entretemps, les révélations de fraude fiscale ont ruiné sa respectabilité.

 

À télécharger

Lire le texte (pdf, 261 KB)