Crise économique ou crise de régime en Amérique Latine?

Analyse16 novembre 2016 |

Entre le milieu des années 2000 et le début des années 2010, différents pays d’Amérique latine ont entrepris un virage à gauche assez inédit. Des gouvernements qualifiés de  progressistes  ont mis en œuvre des politiques sociales qui, de manières diverses, ont généralement permis de réduire le taux de pauvreté et ont favorisé l’émergence d’une certaine classe moyenne. Alors que l’Europe et les États-Unis ployaient sous le poids de la crise, certains pays d’Amérique latine affichaient des taux de croissance à deux chiffres.

Après avoir réglé leurs dettes envers le FMI, les gouvernements latinoaméricains ont enfin pu commencer à redistribuer les fruits de la croissance. En termes de relations internationales, une saine distance semblait s’être installée avec les États-Unis. L’armée étant retournée dans ces casernes, la démocratie s’enracinait durablement.

 

 

 

À télécharger

Lire le texte (pdf, 330 KB)